Programme Sud IV – Soutien régional à la consolidation des droits de l’Homme

South Programme IV

Durée du projet

2020-2022

Budget

3,34 millions d'euros

Implementing Partners

Le Conseil de l’Europe
South Programme IV - Regional Support to Reinforce Human Rights
South Programme IV - Regional Support to Reinforce Human Rights

Brève description

Le Programme Sud IV continue à soutenir les pays du Sud de la Méditerranée dans la construction d’un espace juridique commun avec l’UE, avec une attention particulière sur les réformes législatives des pays du Sud de la Méditerranée et le renforcement des capacités institutionnelles, ainsi que l’accompagnement dans le processus de réforme.

Le renforcement de la bonne gouvernance et de l’état de droit ainsi que le respect et la protection des droits de l’homme représentent des piliers de ce Programme.

Par ailleurs, une attention particulière sera accordée aux activités de lutte contre la violence faite aux femmes et aux filles. Travailler sur la Convention d’Istanbul traitant de la violence contre les femmes est une priorité, aussi bien pour DG NEAR que pour la politique de voisinage.

Dans sa 4e phase, le Programme Sud renforcera sa dimension régionale et s’attachera à traiter la violence contre les femmes et l’anti-corruption.

Pays bénéficiaires: Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine et Tunisie.

Objectifs

  • Renforcer et poursuivre les efforts pour la création d’un espace juridique commun entre l’Europe et la région du Sud de la Méditerranée ;
  • Soutenir la mise en œuvre effective des normes en matière des droits de l’Homme, le respect de l’État de droit et améliorer la gouvernance démocratique à travers le renforcement des capacités institutionnelles ;
  • Combattre la violence à l’égard des femmes et des filles dans la région ;
  • Renforcer et étendre la coopération régionale pour combler les lacunes nationales et les défis régionaux.

Activités en bref

  • Assistance technique pour réviser la législation nationale conformément aux Conventions du Conseil de l’Europe ;
  • Renforcement des capacités sur les traités du Conseil de l’Europe et les mécanismes des droits de l’Homme ;
  • Soutien des organismes indépendants ;
  • Soutien et renforcement des capacités de l’appareil judiciaire, l’UniDem,
  • Collaboration avec le CEPEJ (Commission Européenne pour l’Efficacité de la Justice) et la Commission de Venise,
  • Collaboration avec les gouvernements et agences nationaux, ainsi que les organisations de la société civile dans la lutte contre la violence faite aux femmes dans le cadre de la Convention d’Istanbul (parmi beaucoup d’autres).
Imprimer en pdf