Des étudiants syriens facilitent l’accès en ligne aux conseils sur la COVID-19

09-11-2020
Camille Dupire

Connectés à leurs ordinateurs avec leurs écouteurs branchés jour et nuit, Ahmad Talal Almhaimad, Mohammad Alwahabi et Yousef Madnou travaillent ensemble sans relâche depuis que la pandémie de COVID-19 a atteint la Jordanie. Au lieu d’être découragés par cette situation difficile, ces trois étudiants syriens ont transformé cette crise sanitaire en occasion unique de mettre en action leur amitié créative.

« Lorsque nous avons constaté l’évolution de la crise mondiale du coronavirus et la menace qu’elle fait peser sur l’humanité, nous avons réfléchi à la manière dont nous pouvions mettre à profit notre diplôme en ingénierie logicielle pour contribuer au bien-être de notre société », se souvient le trio. Ils y ont également vu une occasion de montrer leur reconnaissance à la Jordanie qui les a accueillis lorsqu’ils ont fui la Syrie il y a quelques années. « Nous voulions aider notre entourage à lutter contre ce virus. Et c’était très gratifiant de pouvoir apporter notre aide. »  

Ahmad, Mohammad et Yousef se sont rencontrés à l’Université de Zarqa, où ils ont pu poursuivre leurs études grâce au programme de bourses EDU-SYRIA II financé par l'Union européenne dans le cadre du Fonds fiduciaire régional de l'UE en réponse à la crise syrienne, le Fonds Madad de l’UE. Ils se souviennent avoir été consternés par les souffrances que cette pandémie infligeait aux professionnels de la santé. « Nous avons vu le travail acharné et les efforts déployés par les établissements et les travailleurs indépendants qui aidaient les communautés à lutter contre le virus, chacun dans leur domaine de compétence. »

Le trio a donc décidé d'en faire de même. Les trois hommes ont ainsi mis à profit leurs connaissances et leurs compétences en électronique et en ingénierie pour mettre au point une application innovante pour smartphone afin de contribuer à freiner la propagation de ce virus mortel. « En tant que programmeurs indépendants, nous avions des ressources très limitées. Nous avons donc dû faire preuve de créativité », expliquent-ils, soulignant qu’ils ne pouvaient pas se rencontrer physiquement en raison du confinement. « C’était difficile car nous vivons dans trois gouvernorats différents, mais nous avons réussi à tout faire à distance, via Internet. »  

Les jeunes hommes ont lancé la phase d’ingénierie, de planification et d’encodage du programme début avril. En seulement six jours, l’application pour smartphone était opérationnelle, mettant ainsi à la disposition des citoyens un outil gratuit, « intuitif et facile à utiliser » pour s’informer et se protéger du virus. L’application COVID-19 fonctionne comme une technologie de collecte de données et communique aux utilisateurs les dernières données du gouvernement sur la pandémie, le nombre de patients infectés et le nombre de personnes guéries, entre autres informations.

à« L’application est constamment mise à jour pour garantir que les données publiées correspondent aux dernières informations enregistrées par le gouvernement », expliquent les étudiants. Et comme si l’application n’était pas suffisamment impressionnante, elle ne limite pas ses données à la Jordanie mais regroupe également les statistiques du monde entier !

EDU-SYRIA

EDU-SYRIA est une série de projets toujours en cours et ayant débuté en 2015. Ces projets sont financés par l'UE via MADAD en réponse aux crises syriennes. Par conséquent, les principaux bénéficiaires sont les réfugiés syriens et les jeunes Jordaniens défavorisés. L'objectif ultime des projets est d'améliorer les conditions de vie de ces bénéficiaires en leur offrant des opportunités d'enseignement supérieur grâce à un ensemble de bourses accordées à des diplômés du secondaire depuis 2015.

EDU-SYRIA I a été initié fin 2015 grâce à un fonds de 4 millions d'euros qui a permis de financer 390 programmes accrédités par l'enseignement supérieur entre masters, bachelors et diplômes professionnels. Une deuxième subvention du Fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne a été accordée, d’un montant de 11 millions d'euros, a permis d’initier le programme EDU-SYRIA II en octobre 2016. Le projet était le plus important en Jordanie en termes de nombre de bourses d'études supérieures accordées, soit 1000 au total. Un complément de subvention d’un montant de 2,6 millions d’euros a été versé en 2019, permettant l'octroi de 200 bourses d'études supérieures supplémentaires. EDU-SYRIA III a été lancé en janvier 2020 avec un fonds de 15 millions d'euros. Les composantes/actions de cette troisième phase sont plus diversifiées et incluent notamment certaines la réintégration de jeunes adultes qui ont précocement quitté l'école. Au total, 2245 bénéficiaires entre Syriens réfugiés et Jordaniens défavorisés.

Le Fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne - Madad

Depuis sa création en décembre 2014, une part importante de l’aide non humanitaire de l’Union européenne aux pays voisins de la Syrie est fournie par le biais du Fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne, le Fonds «Madad» de l’UE. Ce Fonds apporte une réponse plus cohérente et intégrée de l'aide de l'UE à la crise et répond principalement aux besoins économiques, éducatifs, sociaux et sanitaires des réfugiés syriens dans les pays voisins tels que la Jordanie, le Liban, la Turquie et l'Irak. Le Fonds soutient également les communautés locales débordées et leurs administrations.

Pour en savoir plus

Site web de la Délégation de l'UE en Jordanie

Site web EDU-SYRIA

Site web MADAD